Retrouver la discipline du sportif, trouver mon équilibre

Retrouver la discipline du sportif
© NA
Le Cervin, un défi qui m’a fait reconnecter avec l’essentiel et me réconcilier avec la partique régulière du sport.

Qu’on se le dise franchement, durant ma carrière, l’entraînement n’a jamais été ma tasse de thé. C’est la compétition et son adrénaline qui me faisait vibrer et avancer chaque jour un peu plus. Toute ma vie tournait autour de mon sport, de cette recherche de performance et d’objectifs forts voire insaisissables. C’est vraiment ça qui me donnait la force de passer des heures et des heures à répéter mes gammes, me faire mal et tâcher de toujours faire mieux que la fois ou le mouvement d’avant.

Sortie peau de phoque Alpes françaises avec un col à 3400m
Sortie peau de phoque Alpes françaises avec un col à 3400 m – ©Léa Deslandes

Retrouver la discipline du sportif“”

Voilà qu’à l’arrêt de ma carrière, tout cela a disparu… Au début, c’est un soulagement de ne plus devoir suivre son plan d’entraînement puis rapidement s’installe un manque. Je n’avais plus de plaisir à faire du sport régulièrement sans être à la recherche de la performance. Je démarrais une activité, je me lassais et j’arrêtais.

Perfromance ?!

Mais que veut dire „performance“? En pleine carrière, cela voulait dire: „être l’une des 10 meilleures du monde“. À la fin de ma carrière, sans entraînement ou dans un nouveau sport, cela n’était plus ou pas possible. Alors j’ai passé près de 10ans à tester, tâtonner pour trouver un ou des sports qui me permettraient de m’éclater autant que dans ma carrière. Surtout, j’ai du apprendre à donner un autre sens au mot performance. La performance est devenu alors une motivation globale dans ma vie et mon équilibre personnel. Finalement, c’est ça la performance : me sentir bien pour accomplir de grandes choses (qui prennent parfois du temps).

Sortie en peaux de phoque en avril. Premier dénivelé et passage de col à 3400m
Sortie en peaux de phoque en avril. Premier dénivelé et passage de col à 3400 m – © Tom Buet

Nouvel objectif, nouvel envol

D’avoir été choisie pour le Cervin m’a aidé à retrouver le goût de la recherche de la performance. Mais cette fois-ci de “MA” performance! Depuis, je fais de sport régulièrement de manière si simple et si évidente. Je ne peux plus me passer de mes 3-4 séances par semaine et j’en ai fait une priorité. Et alors que je suis en plein lancement de mon entreprise, j’aurais toutes les excuses du monde pour ne pas le faire ou abandonner une nouvelle fois. Mais parce que j’ai cet objectif fort qui me tire vers l’avant et parce que j’ai réussi à redéfinir le mot performance alors je suis capable de tenir le rythme malgré le quotidien. J’avais habitude de dire que le sport me rendait meilleure étudiante et que les études me rendaient meilleure sportive. Aujourd’hui je peux dire que le Cervin me rend meilleure entrepreneur. Ma préparation pour l’ascension me permet de me sentir bien, d’être apaisée et… performante!

Joindre l’utile à l’agréable

Je fais 2 à 3 séances de circuits training avec Coach Santé qui me permets d’être entourées de coach, de rentabiliser au max une heure d’effort, d’avoir des séances différentes à chaque fois (et ca c’est important pour moi) et de rencontrer du monde (nous sommes 8). Je me suis rendue compte que c’était ces éléments qui me permettaient d’être consistante De plus, j’utilise cette bonne excuse pour bouger chaque week-end à l’extérieur (et ce quelque soit la météo!!!) en famille ou entre amis et découvrir de belles montées de ma région. C’est un projet qui fédère et fait du bien !

… mais entraîner sa tête c’est primordial pour gagner !”

Et la tête…

Si j’ai bien appris une chose en tant qu’athlète c’est qu’entraîner sa technique c’est bien, entraîner son physique c’est important…mais entraîner sa tête c’est primordial pour gagner! Alors au delà de ma préparation physique, je me prépare tout le jour à relever ce défi. Je visualise, je m’entoure de personnes qui savent comment me booster et me porter vers cet objectif fort! Dans la performance, il est important de tout prendre en compte et de ne rien laisser au hasard (du mois que le strict minimum). Si je suis bien dans ma tête, je sais que je peux déplacer des montagnes… en l’occurrence en gravir 😉 alors bichonnons ce cerveau et ces émotions tout autant que mes muscles et mon endurance.

Alors chacune et chacun, trouvez votre objectif, établissez une routine 2,3,4 fois par semaine et faites vous du bien! Trouvez votre équilibre! Vous n’en sortirez que meilleur pour vous, ceux qui vous entourent, vos projets et vos rêves…

Sortie à vélo avec ma soeur !
L’importance d’être entourée pour partager ces moments. Montée au Suchet. – © NA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like